Voyage de la Boussole dorée

Parcourir le monde pour voir et apprendre ce que l'homme, dans l'infinité de son imagination et de sa créativité, est capable de produire avec ses mains, son ingéniosité et les matières premières à sa disposition. Parcourir le monde pour tenter de comprendre comment s'est structurée cette humanité si diverse, si complexe et si contradictoire, à travers un moyen d'expression bien particulier : le textile. Parcourir le monde pour intégrer en moi cette diversité, cette richesse, cette complexité ; les digérer, les transmuter et inventer ma réalité textile. Voici ce qui constitue un vieux rêve que je décide aujourd'hui de réaliser : un voyage d'étude textile à travers la Russie, la Mongolie, la Chine, l'Asie centrale, l'Iran, la Turquie et les Balkans.

Ekaterinbourg

Publié dans CHAPITRE I : RUSSIE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ekaterinbourg (Екатеринбург, prononcé "Iékaterinebourg" pour nous autres français) est la quatrième ville de Russie en population (1 350 000 habitants) et la troisième au niveau du PIB (selon mon informateur Misha que je vais vous présenter bientôt). 

Ville fondée en 1723, elle a toujours été un centre culturel, historique et économique de premier ordre, jonction entre la Russie européenne et la Russie asiatique. Située là où les monts d'Oural se meurent (et oui, je les ai cherchées longtemps, ces fichues montagnes... je n'ai pu apercevoir qu'un modeste petit mont, non loin de la ville), traversée par l'isset, Ekaterinbourg est une ville gigantesque (vous vous demandez encore s'il existe des villes russes qui ne sont pas gigantesques ? la réponse est non : toutes les villes russes sont gigantesques), très dynamique, qui vibre de tous ses immeubles et monuments flambants neufs (les églises ont toutes entre 50 et 1 ans d'existence). C'est la première ville asiatique de Russie (géographiquement parlant), pourtant c'est certainement la ville la plus "américaine" que j'ai vue en Russie, Moscou possédant tout un patrimoine architectural bien plus ancient.

 

Le peu de temps que j'y suis restée ne p'a pas permis de l'aprécier à sa juste valeur, je pense, car je n'en ai l'image que d'une ville industrielle et à forte valeur économique archi moderne mais bien entretenue (ce qui la différenciera de Novossibirsk où je passerai ensuite). 

Mon appareil numérique étant déchargé pendant une partie de mon séjour et étant trop occupée à jouer avec mon argentique l'autre partie, je n'ai que très peu de photos à vous montrer.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J' ai donc décidé de demander à Misha de me "prêter" quelques photos.

Mais laissez-moi vous introduire mes interlocuteurs privilégiés :

_ Misha, jeune homme de 24 ans, interprète en langue anglaise dans une banque ou une compagnie d'assurance, je n'ai pas trop compris ; parle un anglais impeccablement grammaticalement et phonétiquement ; passionné de photos, écoute les Yeah Yeah Yeahs (enfin !!!! enfin un jeune russe qui n'écoute pas que cette insupportable merde de musique russo-américaine ou américano-russe, au choix, qui passe à longueur de journée absolument partout où un être humain peut se trouver), connaît la scène underground russe de la fin des années 80 début des années 90 (et j'en profite pour qu'il me refile tout ce qu'il peut sur mon disque dur) ; connaît l'histoire de son pays (j'en profite pour lui poser plein de questions, c'est plus facile en anglais) ; bref, je l'ai attendu longtemps avant de pouvoir le rencontrer, mais j'ai fini par le trouver, mon interlocuteur privilégié pour comprendre un peu mieux la jeunesse russe, ses aspirations et ses paradoxes

 

_ Anya, petite-amie de Misha ; elle aussi, je l'ai attendue longtemps avant de finir par la trouver : la première jeune femme (de 26 ans) qui est en couple (tout de même) mais qui ne vit pas avec son copain et n'est pas mariée et n'a pas d'enfants et pense d'abord à sa carrière et à son épanouissement culturel et intérieur : j'ai tellement rencontré les mêmes stéréotypes de jeunes femmes avant d'arriver à Ekaterinbourg que je n'en crois pas mes oreilles quand Misha me précise qu'ils ne vivent pas ensemble, comme je faisais automatiquement l'association dans mes questions, et qu'il lance une petite pique amère à sa tendre "je pense que tu dois être une européenne, alors..." ; est aussi passionnée de photos, possède un zénith presque comme le mien, écoute aussi la musique underground russe des années 80-90 ; bref, une jeune femme comme moi (ouf, cela existe quand même ici, je finissais par me désespérer de ne jamais en rencontrer)

 

_ le chat d'Anya, avec qui nous parlons toutes les deux, même que Misha finit par se plaindre : "avant, il y en avait déjà deux à miauler, mais maintenant, il y en a trois..."

 

 

Vous l'aurez compris, être accueillie par ce jeune couple me fit beaucoup de bien... Nous sympathisâmes assez rapidement, partageant les mêmes passions, discutant à battons rompus sur divers sujets culturels, politiques et historiques.

 

Donc, les photos que j'ai emprunté à Misha :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J'aimerais bien les avoir faites à sa place ! Cela fait toujours plaisir de trouver un "frère d'oeil" !!!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Boussolement vôtre

 

 

 

 

 

 

 

commentaires {0} - Ajouter un commentaire
Publié à 12:30, le 24/09/2013, Iekaterinbourg
Mots clefs : photgraphie argentiquemusique russe

Page précédente Page suivante


Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Album photos
Archives
Mes amis

Mes albums

Où suis-je actuellement ?



Derniers articles
- Ideal Women Development Center
- Rajni et Pragya : la plus belle rencontre de tout mon périple
- Vivre à la népalaise et apprendre le tissage comme à ses origines (partie II)
- Dorothée et Hongyang, mes nouveaux coaches d'Yvetot
- Retour officiel de Luciole Desplaines en France

Rubriques
- CHAPITRE I : RUSSIE
- CHAPITRE II : MONGOLIE
- CHAPITRE III : NEPAL
- INTERMEDE
- PROLOGUE : PREPARATION ET ROBE DE MARIEE

Sites favoris
- luciole desplaines
- association davaï
- centre folklorique kuntseva
- coopérative ar arvijin delgerekh
- great baikal trail
- acted
- atelier sculpture beaux-arts bruxelles
- silk road by bike
- châles pavlovo posad
- costume russe

Mes amis

Newsletter

Saisissez votre adresse email